Newcrest Mining confirme un cas positif de COVID-19 dans sa mine de Papouasie-Nouvelle-Guinée

Une grande société minière a confirmé qu’un de ses travailleurs avait contracté le COVID-19 et que d’autres membres du personnel ont été mis en quarantaine.

Newcrest Mining a confirmé qu’un travailleur se rendant dans son opération éloignée en Papouasie-Nouvelle-Guinée a été testé positif au coronavirus, forçant un grand nombre de membres du personnel à l’isolement.

Le géant minier basé à Melbourne a déclaré qu’un citoyen de la PNG voyageant de Port Moresby à l’île de Lihir, dans l’est du pays, avait été testé positif à la maladie à son arrivée pour travailler dans la mine d’or de Newcrest.

Newcrest a déclaré que le cas de virus n’avait pas affecté ses opérations minières à ce stade.

L’employé s’est rendu sur l’île le 30 juillet et a été isolé.

Toutes les personnes voyageant sur le même vol ont également été placées dans une période d’auto-isolement de 14 jours.

La société a déclaré que tous les autres tests avaient renvoyé une lecture négative.

“Newcrest a mis en place un protocole d’isolement et de test strict pour tous les vols entrants et les arrivées de ferry”, a déclaré la compagnie.

«Chaque membre du personnel arrivant à Lihir doit subir un isolement obligatoire de 14 jours dans un établissement dédié et gardé.»

L’île de Lihir a été placée sous un strict isolement de la partie continentale de la PNG sous la direction du médecin-chef de l’île.

Newcrest a déclaré qu’un cas positif avait également déclenché une recherche approfondie des contacts et d’autres tests de précaution du personnel.